vendredi 18 novembre 2016

Elle a demandé à être gelée, afin de ressusciter

La cryogénie donne l'espoir que les générations futures trouveront
 un moyen de ramener les morts à la vie, mais il n'y a aucune garantie.
Une fille de 14 ans avait souhaité que son corps soit congelé à sa mort, afin d'être soigné à l'avenir.
Elle a obtenu gain de cause au terme d'une procédure judiciaire menée à la suite de son vœu, puisque, à la suite de son décès survenu en octobre dernier, son corps a été emmené aux États-Unis pour les besoins d'une congélation.
Arrivera-t-on un jour, par la congélation du corps des êtres humains, à leur permettre de vivre à nouveau après la mort, à les ressusciter ?
La congélation du corps, en vue de sa préservation, doit se faire le plus vite possible après la mort, afin d'empêcher les cellules du cerveau surtout de se désintégrer par un manque d'oxygène.
Pour ce faire, le corps est placé dans un bain de glace, ce qui réduit lentement la température. La congélation complète a lieu plus tard.
Ensuite commence le plus important du travail, qui consiste à prélever le sang et à injecter le corps de produits chimiques connus sous le nom de "liquides cryoprotecteurs", qui empêche la formation de cristaux de glace dans les organes et les tissus du corps.
Cette étape de la congélation du corps est fondamentale, car au fur et à mesure que la glace se dilate et occupe plus d'espace que l'eau, elle peut détruire les parois cellulaires, faute de contrôle.
Le corps est ensuite refroidi à l'azote liquide, à une température de -196 degrés Celcius. Il est ensuite conservé dans un sac de couchage.
Où pratique-t-on la congélation des corps ?

Lire la suite sur www.dakardirect.tv